L’après confinement selon Boris Cyrulnik : « on aura le choix entre vivre mieux ou subir une dictature »

https://www.franceinter.fr/societe/l-apres-confinement-selon-boris-cyrulnik-on-aura-le-choix-entre-vivre-mieux-ou-subir-une-dictature?fbclid=IwAR2RXDeayvDLRv2sQSM7fKfYPbWqWx1kWCRE6rfzFY8oMGakwzn2o-CDs94

Non, ce n’est pas du catastrophisme. Au contraire. La lucidité est un acte de courage et une magnifique opportunité de changement, de métamorphose. Là aussi, il nous faut le courage et la détermination nécessaires. Chacun.e est responsable du choix qu’il ou qu’elle fera ou a déjà fait et de l’impact sur le futur de l’humanité. Il n’est pas question de revenir à la « normale », cette « normalité » qui nous/vous a mené.e.s droit dans le mur. Le mur des guerres, de la misère, de l’isolement, le mur de la peur orchestrée et entretenue par les gouvernants mais aussi par nous-mêmes, le mur de la haine, de la destruction de notre monde pourtant parfait pour y vivre en paix et dans l’abondance. Est-ce cela que vous souhaitez ? Revenir à cette « normalité » ? Posez-vous la question et laissez venir à vous la réponse. Pas celle que vous dicteraient vos peurs ou votre mental. N’écoutez plus aucun discours de l’extérieur, peut-être pas même le mien. Ne regardez plus les infos, toxiques au possible. Apprenez à écouter ce que vous dit votre coeur. Au-delà de vos peurs, il vous parle d’amour et d’espoir. Il vous parle de vous, il vous remet au centre de votre vie. Acteurs et actrices d’un possible lendemain ensoleillé. Ayons le courage de travailler à mettre en place ce nouveau monde que nous ne verrons peut-être pas de notre vivant, pour certain.e.s mais qu’importe. Oublions notre égoïsme et œuvrons pour nos enfants, petits-enfants… Qui aura le dernier mot ? Vos peurs ou votre moi profond, votre coeur ?