À propos

Envie de vous sentir entendu.e, reconnu.e dans vos questionnements, vos ras-le-bol, vos peurs, la recherche de votre « grand moi » ? Nécessité de préparation à un moment important pour vous ? …
Ne restez pas seul.e et contactez-moi. Je me ferai un plaisir de vous accompagner un bout de chemin. A bientôt en entreprises sur tout le territoire national, en EHPAD, en établissements scolaires, en cabinet, en visio (France et pays francophones) ou à votre domicile à Ambert et jusqu’à 30km d’Ambert.

C’est le professeur Pedro Lain Entralgo qui prononça en 1963, le premier, le vocable « sophrosuné ».
Ce terme signifie : vertu de tempérance, repos, ataraxie (quiétude absolue de l’âme, selon le petit Larousse compact), paix.
Dans le texte de Platon  » Charmide « , le terme sophrosuné est utilisé pour définir un état de calme, de sérénité et de concentration.

C’est le docteur Baldomero Sol qui a introduit en 1965 la sophrologie en France (hôpital Lariboisière à Paris, service d’implantologie maxillo-faciale)

Le terme  » Sophrologie  » aurait été créé selon le docteur Hervé Jézic, par le professeur Entralgo de la faculté d’Histoire de l’Université de Barcelone.
Il fut associé à Alphonso Caycédo, neuropsychiatre colombien, lors de sa première conférence à Paris, organisée par R. Cherchève et J.P Hubert en 1971.

Sophrologie signifie :

SOS = paix, harmonie, sérénité
PHREN = esprit, conscience, cerveau
LOGOS = discours, science, étude

Outre la sophrologie caycédienne, du nom de son fondateur, appelée généralement « sophrologie » il existe d’autres types de sophrologies.

La sophrologie que je vous propose, trouve ses origines dans la Grèce antique :

2800 ans avant Jésus-Christ, Homère décrit dans l’Odyssée comment Ulysse est blessé à la jambe par un sanglier. Pendant qu’on lui panse la blessure, l’un de ses amis entonne une sorte de cantique utilisant la parole dans un but curatif appelé  » épode  » : suggestion verbale provoquant à travers la parole un état fait de calme bienfaisant entraînant la  » guérison des blessures « . Là semble naître historiquement ce que l’on pourrait appeler le premier  » traitement psychosomatique », paroles douces agissant sur le psychisme et pansements agissant sur le corps.

Aujourd’hui, son enseignement provient de l’école d’André Daprey.
Cette méthode correspond parfaitement aux nouvelles attentes des patients d’aujourd’hui qui souhaitent être plus responsables, plus autonomes et assurer la prise en charge de soi-même par soi-même. Elle vous accompagne sur votre cheminement intérieur pour une harmonie corps-esprit.

Sources :
http://andredaprey.blogspot.com/
http://www.faculté-sophrologie.org/page.php?rub=presentation_sophrologie

En aucun cas, la sophrologie ne prétend remplacer tout examen et/ou traitement médical